La ligne ferroviaire à grande vitesse Lyon-Turin enfin sur les rails

le
0
Le sommet franco-italien qui s'ouvre aujourd'hui à Rome doit préciser « le calendrier d'avancement des travaux ».

Le projet de liaison TGV Lyon-Turin figure au menu du sommet franco-italien qui s'ouvre ce mercredi à Rome sous haute surveillance policière. Les opposants à cette ligne ferroviaire à grande vitesse, qui doit mettre Paris à 4 heures de Milan (au lieu de 7 aujourd'hui) à l'horizon 2030, ont menacé «d'assiéger» la capitale italienne. Mais en dépit du rejet qu'il suscite, notamment dans les régions italiennes situées sur le tracé, ce projet pharaonique, dont le coût est estimé à 8,5 milliards d'euros, est bel et bien sur les rails.

Le président de la République, François Hollande, et son premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui mèneront la délégation française, discuteront avec le chef du gouvernement italien, Enrico Letta, du «calendrier d'engagement des travaux».

Lundi, 60 parlementaires français de gauche et de droite ont lancé un appel...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant