La Libye risque d'être la prochaine urgence, dit Renzi à Paris

le
4
    PARIS, 26 novembre (Reuters) - Matteo Renzi a apporté jeudi 
son soutien à la France et à son offensive diplomatique et 
militaire contre l'Etat islamique, en insistant sur la nécessité 
de régler la situation en Libye, qui risque selon lui de 
constituer la prochaine urgence. 
    Parallèlement aux efforts sur la Syrie, "il sera fondamental 
pour tous de donner priorité absolue (...) à la Libye qui risque 
d'être la prochaine urgence", a dit le président du Conseil 
italien lors d'une déclaration au côté de François Hollande à 
l'Elysée. 
    Le président français, qui avait appelé de ses voeux la 
création d'une "grande coalition" pour "détruire" l'Etat 
islamique, a déjà rencontré plus tôt cette semaine le Premier 
ministre britannique, le président américain et la chancelière 
allemande. Il se rendra à Moscou pour un entretien avec le 
président russe ce jeudi après-midi.   
    A la suite des attentats qui ont fait 130 morts à Paris et 
Saint-Denis le 13 novembre, la France a obtenu le soutien de ses 
partenaires européens dans sa lutte contre le terrorisme en 
vertu de l'article 42.7 du traité de Lisbonne. 
 
 (Jean-Baptiste Vey) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le jeudi 26 nov 2015 à 10:10

    L'Italie avait bien averti Sarkozy mais en fait, c'est BHL qui commandait au bénéfice d'Israel...

  • M3182284 le jeudi 26 nov 2015 à 10:06

    Torpillage systématique des embarcations qui s'approchent. Après 3 ou 4, ils iront ailleurs.

  • oban07 le jeudi 26 nov 2015 à 10:04

    l'italie ne voit que ce pays , c'est dingue

  • jpb222 le jeudi 26 nov 2015 à 09:59

    Fallait pas assassiner Khadafi ......