La Libye, premier donateur du Conseil national syrien

le
0
Plus de la moitié des 40,4 millions de dollars reçus par la coalition de l'opposition syrienne vient de Tripoli.

Correspondante au Caire

On savait les monarchies pétrolières du Golfe particulièrement mobilisées dans leur soutien à la rébellion syrienne contre le pouvoir de Bachar el-Assad. Mais contre toute attente, le principal contributeur financier du Conseil National Syrien - dont les membres sont actuellement réunis à Doha - n'est ni le Qatar, ni l'Arabie Saoudite, mais la Libye postrévolutionnaire. Selon un document adressé le 31 octobre par la direction du CNS aux membres de son secrétariat général, près de la moitié des donations viennent de Tripoli, pourtant en proie à d'importantes difficultés liées aux ex-milices anti-Kadhafi. Elles s'élèvent à 20,3 millions de dollars, sur un total de 40,4 millions de dollars reçus depuis la création de cette coalition d'opposants. Le Qatar, pour sa part, a versé 15 millions de dollars ; les Émirats...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant