La Libye n'est pas un problème pour le pétrole, selon ING IM

le
0
(NEWSManagers.com) - " La grande question aujourd' hui est de savoir si les troubles dans les pays arabes vont s' arrêter ou non à l' Arabie saoudite" , estime Rob Drijkoningen, responsable mondial des marchés émergents chez ING Investment Management, interrogé par Newsmanagers sur la situation dans certains pays d' Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

En effet, l' Arabie saoudite représentant 10 % de l' offre mondiale de pétrole, d' éventuels problèmes politiques dans le pays auraient un impact fort sur le prix de la matière première et les marchés mondiaux. En revanche, pour le responsable, la Libye n' est pas tellement un problème pour le pétrole, le pays ne représentant que 2 % de l' offre mondiale.
Pour lui, la hausse des prix du pétrole est aujourd' hui alimentée par la demande. Mais si jamais cela devait être le résultat de tensions au niveau de l' offre, cela aurait un impact sur la croissance mondiale, et les marchés mondiaux.


info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant