La lettre de Le Pen aux préfets lui vaut une mise au point

le
0
La patronne du FN leur a adressé un courrier, dénonçant l'affaiblissement de l'État et les rassurant face à l'éventualité de son arrivée au pouvoir en 2012. «Les préfets n'ont pas à prendre parti», lui répond clairement leur représentant.

La démarche est exceptionnelle. La présidente du Front national, Marine Le Pen, a récemment envoyé un courrier à chacun des préfets de France. Dans cette lettre, publiée par les sites internet des hebdomadaires Marianne et Le Point, elle dénonce «l'affaiblissement de l'Etat» et assure les préfets qu'ils n'ont rien à craindre d'une éventuelle «arrivée au pouvoir» de son parti.

«Vos éminentes fonctions vous placent directement face aux ravages d'une politique d'amoindrissement de l'Etat, de découragement de ses personnels, et d'inefficacité de sa gouvernance», écrit Marine Le Pen dans ce courrier révélé mardi par Marianne. Une situation qui «renforce chez un nombre croissant de concitoyens le sentiment d'injustice, voire d'abandon». «Les grands serviteurs de l'Etat réellement soucieux de l'intérêt général n'ont aucune raison de redouter notre arrivée au pouvoir (...). Au contraire ! La perspective de redressement que je leur offre m'apparaît correspondr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant