La lettre de Claude Guéant à Serge Letchimy

le
0
Le ministre de l'Intérieur a remis mercredi au député apparenté PS une lettre dans laquelle il s'explique sur ses propos sur les civilisations, sans rien retirer de ce qu'il a dit devant les étudiants de l'UNI.

«Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte. Une civilisation qui ruse avec ces principes est une civilisation moribonde». La lettre de deux pages que Claude Guéant a remis au député apparenté PS Serge Letchimy, lors de leur entrevue mercredi matin à l'Assemblée nationale, commence par ces mots empruntés au poète et homme politique martiniquais, Aimé Césaire. «Je fais miennes ces paroles qui résument l'engagement de ma vie au service de la France. Elles en sont le fondement et la ligne directrice», écrit-il.

Dans sa missive, le ministre de l'Intérieur revient sur la notion de civilisation. «Ce n'est pas une donnée historique statique, souligne-t-il, mais un mouvement constant qui s'enrichit de ses expériences, de ses contacts, des apports de chacun de ceux qui veulent la faire vivre et progresser». Il ajoute: «C'est à ce titre et au regard de ce qu'elles apportent à l'amélioration du sort de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant