La lente renaissance de l'automobile américaine

le
0
Malgré des ventes inférieures de 30% à l'avant-crise, General Motors, Ford et Chrysler ont renoué avec les bénéfices et recommencé à embaucher.

Symbole de la crise de 2008, le marché automobile américain est en train de refaire lentement surface. Certes, les ventes sont encore inférieures de 30% au niveau des années antérieures à la crise, le tout dans un contexte concurrentiel beaucoup plus dur avec la percée de nouvelles marques très agressives, notamment sud-coréennes. Mais les trois grands constructeurs américains, radicalement restructurés depuis 2010, ont retrouvé enfin la voie des profits. Leurs sacrifices terribles consentis au cours des deux dernières années ont payé.

Si les ventes automobiles continuent de grimper dans les prochains mois, leurs profits devraient suivre la tendance. General Motors (GM), Ford et Chrysler ont en effet prouvé, en 2010, qu'ils pouvaient être rentables, en vendant 11,5 millions de véhicules, ce qui signifie qu'ils devraient faire nettement mieux dans un marché de plus de 13 millions de véhicules, comme on l'anticipe pour 2012.

En cent huit ans, Ford n'a réalisé qu'u

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant