La leçon de campagne de Cohn-Bendit à Joly

le
0
L'eurodéputé conseille à la candidate écolo, qui stagne dans les sondages, de se montrer moins «péremptoire».

Eva Joly le répète, non sans marquer de l'agacement dans la voix: elle sera candidate jusqu'au bout. Mieux: malgré les sondages, qui la créditent de seulement 2% à 4% d'intentions de vote, la candidate écolo pense tout simplement être la meilleure! «Mon budget est le meilleur pour la planète», a-t-elle ainsi déclaré, en toute modestie, la semaine dernière en présentant devant la presse les résultats d'une très controversée étude de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) abondant en son sens. Problème: depuis, ledit organisme a formellement démenti avoir jamais réalisé pareille enquête: «L'OFCE depuis toujours se refuse à évaluer les ­projets des candidats à l'élection présidentielle», est-il écrit dans un communiqué.

En fait, selon Le Monde, cette étude serait due à l'initiative personnelle d'un économiste, certes de l'OFCE, mais par ailleurs «militant Europe Écologie-Les Verts» et «investi par son parti pour les législa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant