La Lazio s'empare de la troisième place.

le
0
La Lazio s'empare de la troisième place.
La Lazio s'empare de la troisième place.

Au terme d'un match aux deux visages, la Lazio s'impose 4-2 face à Cagliari et monte sur le podium. Troisièmes, les hommes de Stefano Pioli ne sont plus qu'à trois points de la Roma.Lazio – Cagliari : 4-2
Buts : Mauri (6e), Klose (25e et 27e), Ederson (92e) pour la Lazio, Braafheid csc (47e), Joao Pedro (82e) pour Cagliari

Une mi-temps et puis s'en va. La Lazio est ce soir troisième de Serie A, grâce à sa victoire 4-2 face à Cagliari. Mais quel drôle de match ont livré les hommes de Stefano Pioli. Cyniques et impeccables pendant 45 minutes, ils sont rentrés aux vestiaires avec trois buts d'avance et une victoire quasiment en poche. Mais en seconde période, l'équipe de Stefano Pioli a littéralement disparu du terrain, et s'est faite manger par des Sardes qui avaient clairement la dalle. Malgré l'exclusion d'Ibarbo à l'entame du dernier quart d'heure, Cagliari est parvenu à revenir à 3-2, et a finalement capitulé dans les arrêts de jeu sur un but du revenant Ederson. 4-2, score presque flatteur pour des Romains qui alignent toutefois là un sixième match sans défaite. La remontée est phénoménale : au soir de la 4e journée, ils étaient seizièmes. Ce soir, ils sont troisièmes, à égalité avec la Sampdoria. Cerise sur le gâteau, le but au buzzer d'Ederson leur permet d'avoir désormais la meilleure attaque de Serie A, avec 20 buts marqués. Tout n'est pas parfait ce soir, loin de là, mais le bilan est clairement positif.
Klose régale l'Olimpico
Première "surprise". Stefano Pioli décide de titulariser Miro Klose en lieu et place de Filip Djordjevic, qui paie sa prestation décevante face au Hellas Vérone jeudi. Comme à son habitude, Cagliari débute le match avec huit joueurs sur la ligne médiane. Pas de quoi impressionner les Laziali, qui impriment d'emblée leur pressing au milieu de terrain. Un pressing qui paie dès la sixième minute. Après une première occaz pour Candreva, c'est le capitaine, Mauri, qui ouvre le score, profitant d'une partie de billard dans la surface après un tir de Biglia. 1-0, ça débute bien pour les Romains. Mais quand on est une équipe entraînée par Zeman, on se doit d'attaquer.

Alors, après l'ouverture du score, les Sardes se rebellent, avec notamment un Ibarbo qui bouffe en puissance le pauvre Braafheid sur le côté gauche, toujours contraint de faire faute pour l'arrêter. Mais les attaques sont stériles. Tout l'inverse de la Lazio, qui fait preuve d'un cynisme implacable. En deux minutes, Miro Klose rappelle à tous qui est le meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du Monde. Il est d'abord à la conclusion d'un...






Lazio – Cagliari : 4-2
Buts : Mauri (6e), Klose (25e et 27e), Ederson (92e) pour la Lazio, Braafheid csc (47e), Joao Pedro (82e) pour Cagliari

Une mi-temps et puis s'en va. La Lazio est ce soir troisième de Serie A, grâce à sa victoire 4-2 face à Cagliari. Mais quel drôle de match ont livré les hommes de Stefano Pioli. Cyniques et impeccables pendant 45 minutes, ils sont rentrés aux vestiaires avec trois buts d'avance et une victoire quasiment en poche. Mais en seconde période, l'équipe de Stefano Pioli a littéralement disparu du terrain, et s'est faite manger par des Sardes qui avaient clairement la dalle. Malgré l'exclusion d'Ibarbo à l'entame du dernier quart d'heure, Cagliari est parvenu à revenir à 3-2, et a finalement capitulé dans les arrêts de jeu sur un but du revenant Ederson. 4-2, score presque flatteur pour des Romains qui alignent toutefois là un sixième match sans défaite. La remontée est phénoménale : au soir de la 4e journée, ils étaient seizièmes. Ce soir, ils sont troisièmes, à égalité avec la Sampdoria. Cerise sur le gâteau, le but au buzzer d'Ederson leur permet d'avoir désormais la meilleure attaque de Serie A, avec 20 buts marqués. Tout n'est pas parfait ce soir, loin de là, mais le bilan est clairement positif.
Klose régale l'Olimpico
Première "surprise". Stefano Pioli décide de titulariser Miro Klose en lieu et place de Filip Djordjevic, qui paie sa prestation décevante face au Hellas Vérone jeudi. Comme à son habitude, Cagliari débute le match avec huit joueurs sur la ligne médiane. Pas de quoi impressionner les Laziali, qui impriment d'emblée leur pressing au milieu de terrain. Un pressing qui paie dès la sixième minute. Après une première occaz pour Candreva, c'est le capitaine, Mauri, qui ouvre le score, profitant d'une partie de billard dans la surface après un tir de Biglia. 1-0, ça débute bien pour les Romains. Mais quand on est une équipe entraînée par Zeman, on se doit d'attaquer.

Alors, après l'ouverture du score, les Sardes se rebellent, avec notamment un Ibarbo qui bouffe en puissance le pauvre Braafheid sur le côté gauche, toujours contraint de faire faute pour l'arrêter. Mais les attaques sont stériles. Tout l'inverse de la Lazio, qui fait preuve d'un cynisme implacable. En deux minutes, Miro Klose rappelle à tous qui est le meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du Monde. Il est d'abord à la conclusion d'un...






...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant