La Lazio ne lâche pas le morceau

le
0

Très importante victoire des Laziali chez la Sampdoria, qui leur permet de repasser devant la Roma avant le derby romain de la semaine prochaine. L'Argentin Gentiletti inscrit le seul but de la rencontre sur corner.

Sampdoria 0-1 Lazio

But : Gentiletti (54e) pour la Lazio

Comme souvent dans le football, le destin fait bien les choses, et surtout, ce n'est pas un mauvais bougre. Ce qu'il vous enlève, vous pouvez le récupérer, avec un peu de chance évidémment. Il y a huit mois, Santiago Gentiletti se faisait les ligaments croisés au stadio Marassi contre le Genoa. Le défenseur argentin venait de débarquer du San Lorenzo vainqueur de la Copa Libertadores, et avait effectué des débuts prometteurs. Pour son retour à la compétition, toujours à Gênes donc, il offre les trois points à son équipe en déviant du genou (!) un corner de Ledesma. La Lazio se reprend ainsi après le revers contre l'Inter et le mano à mano avec la Roma se poursuit, à notre plus grand bonheur. Et à huit jours du derby.

Liberté, égalité, intensité


Fin de saison effrayante pour les Biancocelesti, puisqu'après l'Inter et la Sampdoria, ils enchaîneront avec la Roma et le Napoli. À Gênes, ce soir, pas de Marchetti et Mauricio suspendus, ni de Biglia blessé, tandis que De Vrij débute la rencontre sur le banc. Pioli a donc ressorti du Ledesma et du Ciani entre autres, mais à première vue, ça fait plutôt l'affaire. En début de match, les actions franches se font rares, mais l'intensité elle est là, avec des retournements de situation fréquents et de l'engagement. À partir de la frappe de Candreva tranquillement captée par Viviano à la 22e, les opportunités s'enchaînent, notamment grâce à la vitesse des interprètes. Quand Candreva, Felipe Anderson, Eto'o ou encore Muriel décollent balle au pied, il y a tout de suite danger. Ciani pour la Lazio et Silvestre pour la Samp sont auteurs de précieux sauvetages sur des percussions adverses, tandis qu'Obiang loupe l'impossible en tirant au-dessus, tout seul au point de penalty. Dommage, le débordement de De Silvestri, assorti d'un grand pont, méritait mieux. 0-0 à la mi-temps, mais on ne s'ennuie pas.

La Lazio sur son seul tir…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant