La Lazio gâche les fêtes de l'Inter

le
0
La Lazio gâche les fêtes de l'Inter
La Lazio gâche les fêtes de l'Inter

Mauvaise opération des nerazzurri qui s'inclinent à San Siro face à la Lazio et un doublé de Candreva alors qu'Icardi avait temporairement égalisé. La première place est conservée pour l'Inter mais ce coup d'arrêt pourrait faire des dégâts.

FC Internazionale 1-2 Lazio

Buts : Icardi (61e) pour l'Inter / Candreva (5e, 87e) pour la Lazio

"Candreva sur les tablettes de l'Inter" titrent les journaux italiens depuis plusieurs jours. C'est finalement sur le tableau d'affichage de San Siro que figure l'ailier de la Lazio. Sa frappe à l'entrée de la surface suite à un corner joué en retrait surprenant des Interisti inhabituellement déconcentrés. Handanovic n'esquisse même pas un début de parade. 80 minutes plus tard, sur penalty, le portier slovène stoppe cette fois la tentative du Romain, sauf que celui-ci est plus prompt pour reprendre le ballon et inscrire le but de la victoire (Icardi avait égalisé entre temps). Toujours en tête, l'Inter conserve, malgré cette défaite, deux longueurs d'avance sur le duo Napoli-Fiorentina. On compte même 5 équipes en 5 points en haut de classement. Vivement 2016.

L'Inter empruntée, la Lazio pas mieux lottie


"Bentornati laziali", cette banderole a été suspendue sur les balustrades de la Curva Nord pendant toute la rencontre afin d'accueillir les ultras laziali qui renouent avec les déplacements à l'extérieur cette saison. Inter-Lazio, petit match entre amis au vu de l'historique jumelage entre les supporters. Mancini, ex-joueur et entraineur des biancocelesti, surprend encore son monde dans la compo de départ en laissant cette fois Ljajic sur le banc. C'est Perisic qui récupère sa place, le Croate est d'ailleurs le premier à se montrer dangereux en se retrouvant en un contre un face à Berisha, mais ce dernier sort dans les pieds proprement.

A cette première banderille, La Lazio répond par l'ouverture du score de Candreva, le premier but encaissé à domicile par l'Inter depuis le 1-4 contre la Fiorentina. Contraints de prendre le jeu à leur compte, les nerazzurri se montrent très mal à l'aise dans ce costume et multiplient les approximations et autres erreurs techniques. Pourtant, ça ne respire pas non plus la sérénité en face, notamment derrière, mais les Laziali concèdent, au mieux, quelques coups-francs jamais exploités par leurs adversaires. Pis, le 2-0 est tout proche avec Candreva qui profite d'une percussion de Felipe Anderson mais ne cadre pas d'une position très favorable. Fin…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant