La Lazio et le Napoli restent à même hauteur

le
0
La Lazio et le Napoli restent à même hauteur
La Lazio et le Napoli restent à même hauteur

Au terme d'une superbe rencontre, la Lazio et le Napoli ne sont pas parvenus à se départager en demi-finale aller de Coupe d'Italie (1-1). Klose a mis les Laziali sur les bons rails mais le Napoli est logiquement revenu à hauteur en seconde période.


Lazio - Naples
(1-1)

M. Klose (33') pour Lazio Rome , M. Gabbiadini (57') pour Naples.


Il y a un mois et demi, Gonzalo Higuain, en pleine bourre à l'époque, transperçait les gants d'Etrit Berisha pour valider un hold-up du Napoli sur la pelouse d'une Lazio, amoindrie par les casses mécaniques. Depuis, Pipita a bien freiné son rythme de goleador et ce n'est certes pas sa prestation du soir qui va vraiment lui permettre de relancer la machine. Tantôt bien pris par la doublette Mauricio-De Vrij, tantôt imprécis malgré d'excellentes situations ou encore agacé par l'arbitrage pourtant bon de M. Damato, l'Argentin a longtemps été bloqué par les embuches laziale. Mais il a, comme souvent, fini par trouver la bonne carburation pour montrer la voie de l'égalisation au Napoli et à Manolo Gabbiadini. Dans le sillage de l'éternel Klose et de la fusée Felipe Anderson, la Lazio avait pourtant fait le plus dur mais elle est passée à côté de sa deuxième mi-temps. Dommage, une option sur la qualification n'aurait pas été de trop avant la manche retour à Naples le 7 avril.
Klose roule en Anderson
Un stadio Olimpico quasiment vide aux deux tiers et une pluie battante qui tombe sur Rome : les conditions annoncent tout sauf un grand spectacle entre la Lazio et le Napoli. Pourtant la rencontre démarre sur les chapeaux de roues. Pas besoin de laisser chauffer les moteurs et les quelques 27 000 âmes présentes en travées ronronnent d'ailleurs joliment. D'entrée, Gabbiadini et Mertens ont des occasions de rugir mais c'est bien le diesel allemand Klose qui sonne la charge le premier. La tête piquée de Miro sur corner ne trouve toutefois que le poteau d'Andujar, préféré à Rafael par le pilote Benítez. La course entre les deux formations ne fait que commencer avec des tentatives de part et d'autre d'Higuain, Gabbiadini ou Parolo pour passer la première au tableau d'affichage.

Même pas le temps de se ravitailler que Higuain vendange une énorme opportunité sur un centre millimétré de Mertens. Sur l'action qui suit, Britos réalise un...










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant