La Lazio et la Fiorentina punissent Naples

le
0

47 buts, des retournements de situation complètement fous, des buts décisifs dans les arrêts de jeu, une manita du Torino et une Lazio sur le podium pour couronner le tout. On attendait une dernière journée à suspense en Italie, on a eu une sortie en fanfare ou presque rien ne s'est déroulé comment prévu.

L'équipe du week-end : la Lazio


Et comment ? Quelques jours après avoir laissé filer la Coupe d'Italie puis la deuxième place au profit de l'ennemi juré, la Lazio de Stefano Pioli a bien failli tout perdre sur la pelouse d'un Napoli pas mieux armé psychologiquement. Pour son tout dernier match à la tête des Partenopei, Rafa Benítez avait promis l'enfer à des Romains venus chercher une place qualificative en Ligue des champions dans un San Paolo en fusion. Pourtant, tout commence idéalement pour les laziali qui virent en tête à la mi-temps (0-2) grâce à deux bijoux de réalisme signés Parolo et Candreva. Sentant l'humiliation poindre, Higuaín répond en claquant un doublé en neuf minutes qui aurait pu aboutir sur un triplé si son pénalty à la 75e n'avait pas filé dans les nuages. Derrière, c'est le coup de massue. Naples encaisse un but d'Onazi - entré en jeu deux minutes plus tôt - sur une grossière erreur défensive à cinq minutes du terme. Les carottes sont déjà cuites mais Klose vient porter l'estocade dans les arrêts de jeu. La Lazio jubile. Cette troisième place est amplement méritée.

L'homme de cette dernière journée : Mauro Icardi


Si Higuaín est assurément le héros malchanceux de cette 38e journée, Mauro Icardi en est, lui, le grand gagnant. Grâce à ses deux nouveaux pions face à Empoli, le jeune Argentin a non seulement permis à l'Inter de décrocher sa 14e victoire de la saison (4-3), mais a en plus rejoint Luca Toni en tête du classement des buteurs avec 22 réalisations. Au grand dam de Carlos Tévez qui est le seul des trois à être resté muet ce week-end (ah, ce pénalty manqué...). Résultat, l'Apache et ses vingt buts se font coiffer sur le fil et terminent troisièmes derrière le vétéran italien et le gamin argentin. Une fin de saison aussi loca que Luca.

Vous avez loupé



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant