La Knesset vote sa dissolution, élections le 17 mars

le
0

JERUSALEM, 8 décembre (Reuters) - Le Parlement israélien a voté lundi sa propre dissolution et fixé au 17 mars la date d'élections législatives anticipées après la crise gouvernementale qui avait conduit le Premier ministre Benjamin Netanyahu à limoger deux ministres centristes. La décision a été acquise par 93 voix pour et aucune contre, officialisant le souhait de Netanyahu de convoquer un scrutin qui était à l'origine prévu en 2017. Le chef du gouvernement avait écarté de son cabinet le ministre des Finances Yair Lapid et la ministre de la Justice Tzipi Livni, le 2 décembre, en raison de leurs critiques sur le prochain budget et sur le projet visant à inscrire dans la Constitution qu'Israël est l'Etat-nation du peuple juif. La plupart des enquêtes d'opinion prédisent une victoire du Likoud de Netanyahu, une large partie de la population israélienne soutenant sa position de fermeté à l'égard des Palestiniens et sur les questions de sécurité. Les conservateurs devraient toutefois avoir besoin de l'appoint de petits partis pour former une coalition gouvernementale et disposer d'une majorité parmi les 120 membres de la Knesset. Netanyahu a lancé sa campagne électorale dès lundi en annonçant lors d'une conférence à Tel Aviv qu'il s'engageait à supprimer la TVA sur les produits alimentaires de base. (Allyn Fisher-Ilan; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant