«La kippa ne pose pas de problème dans notre pays»

le
0
Marine Le Pen se dit surprise après le tollé suscité par sa proposition d'interdire voile et kippa. Elle demande à la communauté juive de faire «un petit sacrifice» car «les règles sont égales et doivent s'appliquer à l'ensemble des religions».

La présidente du Front national Marine Le Pen a feint de s'étonner «qu'on s'étonne» de sa demande d'interdire le voile et la kippa dans la rue, estimant avoir été toujours «cohérente» sur le sujet, à son arrivée ce matin à l'université d'été du FN à La Baule. La présidente du FN a soulevé un tollé vendredi en prônant dans un entretien au Mondel'interdiction du voile et de la kippa dans tout espace public, y compris dans «la rue».

«Si j'avais limité ma proposition à la religion musulmane, on m'aurait brûlée en place de Grève pour islamophobie», a-t-elle soutenu. «Il est évident que la kippa ne pose pas de problème dans notre pays, mais notre pays a changé et cet équilibre fragile que nous avions trouvé dans l'exercice des religions a été bouleversé par une immigration massive, depuis maintenant une vingtaine d'années, qui a changé la donne», a poursuivi la députée européenne.

«Je demande à nos compatriotes juifs ce petit effort»

«Dans la R

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant