La Juventus réussit son examen

le
0

Au terme d'un match très intensif, la Juventus s'impose 2-1 dans son antre contre le Borussia Dortmund. Motivés et appliqués les Bianconeri ont pris une première option sur la qualification même si le but inscrit à l'extérieur par le BVB pourrait valoir son pesant d'or lors du match retour.


Juve - B. Dortmund
(2-1)

C. Tévez (13'), Á. Morata (43') pour Juventus Turin , M. Reus (18') pour Borussia Dortmund.


Apprendre sa leçon et ne pas répéter les mêmes erreurs. Pour réussir un examen de Madame Line Deschampions, la donne n'est pas bien différente que pour n'importe quelle étude ou formation. Un gout de revanche fruit d'apprentissages extrascolaires de l'Histoire peut aussi se montrer être un bon bagage supplémentaire devant sa copie. Un peu moins de 20 ans après sa défaite en finale de Ligue des Champions 97, la Juventus a repris avec succès ses études européennes contre Dortmund. Tout n'a pas été parfait pour les hommes de Massimiliano Allegri mais les dernières campagnes décevantes en C1 semblent bien avoir servi à des Bianconeri décidés à obtenir de nobles diplômes cette saison. En s'imposant 2-1 à domicile, la Vieille Dame s'assure une bonne note même s'il faudra encore se démener en terres allemandes pour valider le passage dans la classe supérieure.
Les bonnes réponses de Morata
A peine une minute de jeu. Ciro Immobile ne met pas bien longtemps pour faire passer le premier frisson dans le coup de son équipe post-formatrice. Sa frappe n'est toutefois pas cadrée mais a le mérite de lancer immédiatement la rencontre. Dans sa classe européenne ré-ouverte pour l'accueil de son correspond allemand de Dortmund, la Juventus n'entend cependant pas laisser son ex et insolent petit protégé dicter sa loi. Soutenu par l'oncle Pirlo à la régie, la Vieille Dame impose ses volontés. Quelques coups de pression sur la défense adverse n'ont toutefois pas raison des ambitions du gamin de la banlieue de Naples et de ses camarades. Le BVB reprend vite la maitrise du ballon. Une prétention que la Juve attend intelligemment de punir. Au bout du premier contre intéressant, Morata prend de vitesse Papastathopoulos et centre pour Carlos Tevez qui inflige la sanction, avec l'aide d'un Weidenfeller très peu inspiré. Parfait pour faire régner l'ordre sauf que...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant