La Juve sort indemne du Luigi Ferraris

le
0
La Juve sort indemne du Luigi Ferraris
La Juve sort indemne du Luigi Ferraris

La Juve s'impose sur la pelouse de la Sampdoria (1-2) et empoche ainsi sa neuvième victoire consécutive. Longtemps tranquilles, les Bianconeri ont été quelque peu secoués par la réduction du score de Cassano.

Sampdoria 1-2 Juventus

Buts : Cassano (64e) pour la Sampdoria / Pogba (17e), Khedira (46e) pour la Juve

Il l'a fait ! Antonio Cassano a réussi à trouver le fond des filets de Gianluigi Buffon. Certes un but inutile d'un point de vue comptable puisque la Sampdoria s'est quand même inclinée face à une Juve qui avait déjà deux buts d'avance quand le pibe de Bari a marqué. Mais le but de Cassano a eu le mérite de pimenter la dernière demi-heure du match. Merci Fant'Antonio. Car jusque là, la maitrise de la Juve était telle, que la rencontre manquait cruellement d'émotions. Au final, les Bianconeri s'imposent quand même, la Samp a fait plaisir à son public, et Cassano a mis son premier but de la saison. Tout le monde est content ou presque. La Juve finit donc la phase aller de Serie A avec le même nombre de points que l'Inter. Elle passe même devant à la différence de but. Incroyable quand on se souvient de son début de saison. Le champion d'hiver napolitain va devoir être costaud pour conserver sa première place.

Pogba débloque la situation


Privée de Marchisio, suspendu, la Juve se sait en danger sur la pelouse de la Sampdoria. Pour cause, l'international italien est un véritable talisman pour la Vieille Dame qui, en sa présence, ne s'est pas inclinée une seule fois en championnat cette saison. Néanmoins, avec Hernanes en lieu et place du petit Prince, ce sont bien les Bianconeri qui entament le mieux la rencontre. Les Blucerchiati ont beau être poussés par un superbe stadio Luigi Ferraris, ils sont rapidement mis sous pression. Les hommes de Vincenzo Montella défendent intelligemment avec un bloc bas et compact mais la Juve semble en mesure de faire la différence. Une frappe d'Hernanes qui met à contribution Viviano confirme que la Vieille Dame peut frapper à tout moment (16è). Et il ne faut pas bien longtemps pour en avoir confirmation. Puisque dans la foulée Paul Pogba ouvre le score grâce à un joli enchainement (0-1, 17è).

Trop rapidement prise à défaut, la Samp réagit bien en parvenant à évoluer plus haut sur le terrain. Et c'est tous sauf un hasard si Cassano touche enfin ses premiers ballons intéressants. C'est encore bien trop timide pour revenir au…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant