La Juve se qualifie et passe en tête

le
0
La Juve se qualifie et passe en tête
La Juve se qualifie et passe en tête

La Juve prend le meilleur sur Manchester City grâce à Mandzukic (1-0) et prend la tête du groupe. Les Bianconeri sont qualifiés et très bien partis pour finir premiers.

Juventus 1-0 Manchester City

Buts : Mandzukic (18e) pour la Juve

Merci Mario Mandzukic. Peu en vue depuis son arrivée à Turin, l'attaquant croate a inscrit ce soir le seul but de la rencontre entre la Juve et Manchester City. La Vieille Dame n'a pas été souveraine mais elle se qualifie en huitièmes de finale de Ligue des Champions avec un match d'avance. Mieux, les Bianconeri termineront en tête si ils ne perdent pas à Séville ou que Manchester City ne bat pas Gladbach lors du dernier match. La Vieille Dame continue surtout de reprendre des couleurs avec des recrues comme Dybala ou Alex Sandro qui sont de mieux en mieux au fil des matchs ou un Pogba qui continue de monter en puissance. Finalement ne s'est-on pas inquiéter trop vite pour le vice-champion d'Europe en titre ?

Mandzukic s'impose


Paul Pogba qui réalise un festival technique pour décaler Alex Sandro qui adresse, lui, un centre parfait. Manchester City a peut-être raté une séance vidéo puisque c'est sur ce schéma que la Juve a pris la meilleur sur le Milan pas plus tard que samedi soir. Et pourtant : rebelote. A la tombée du délice du latéral brésilien, Mandzukic qui s'est libéré de façon très musclée - voire trop ? - d'Otamendi ne se fait pas prier pour envoyer son plat du pied au fond des filets (1-0, 18ème). Une ouverture du score qui ne surprend pas après un premier quart d'heure énorme d'intensité avec plusieurs occasions d'un côté et de l'autre et notamment deux grosses frappes non cadrées de Fernandinho (5', 16').



Dans le sillage d'un Dybala inspiré et de Pogba qui combine toujours aussi bien avec Alex Sandro, la Juve domine. Il faut même une énorme parade de Joe Hart pour empêcher Mandzukic de signer son doublé sur une bonne remise de Lichtsteiner (28'). D'un but à l'autre, Yaya Toure manque d'accrocher la lucarne de Buffon sur une merveille de frappe enroulée (30'). Après une légère baisse de rythme, les débats reprennent du plus belle juste avant la pause. Avec deux occasions pour…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant