La Juve reprend le pouvoir, Naples fait du surplace

le
0
La Juve reprend le pouvoir, Naples fait du surplace
La Juve reprend le pouvoir, Naples fait du surplace

Naples ayant à priori du mal à assumer la place de leader, la Juve ne s'est pas faite prier pour reprendre le trône de la Serie A après avoir écrasé Cagliari. Sinon, l'Inter est de plus en plus amoureuse d'Icardi et la Roma s'est passée les nerfs sur le dernier de la classe, Crotone, sévèrement séché 4-0.

L'équipe de la journée : Juventus


Il y a eu cette vilaine défaite contre l'Inter le week-end dernier et toutes les critiques qui vont avec, visant le turnover cher à Massimiliano Allegri, qui avait initialement laissé Higuain, Alves et Barzagli sur le banc. Il fallait donc que la Vieille Dame se rassure ce mercredi soir face à Cagliari, pour dissiper tout début de doute. Mission parfaitement accomplie.


Daniele Rugani ouvre le score peu avant le quart d'heure de jeu pour les Turinois en marquant un but de crevard dans la surface. Higuain l'imite 20 minutes plus tard en reprenant du gauche une frappe de Dybala repoussée par Storari. Alves achève les Sardes d'une frappe puissante peu avant la mi-temps avant que Ceppitelli ne marque contre son camp en fin de match. Une victoire dans un fauteuil pour les Bianconeri qui en profitent pour reprendre la tête de la Serie A.

L'analyse définitive de la semaine


Mauro Icardi est impliqué sur 100% des buts de l'Inter cette saison. C'est aussi simple que ça. Ce mercredi, l'Argentin a inscrit ses cinquième et sixième buts en Serie A. Six réalisations rien que pour lui, alors que l'Inter en a inscrit un total de sept depuis le début de la saison. La dernière est l'oeuvre de Perisic, qui avait frappé face à la Juve en profitant d'un caviar de l'exter'... d'Icardi. Frank de Boer peut se féliciter de pouvoir compter sur un attaquant d'une telle qualité mais il va désormais devoir trouver comment ne pas non plus trop dépendre des fulgurances de sa star. Pas simple.

Le joueur de la journée : Carlos Bacca


L'Inter a Icardi, le Milan a Bacca. Si le Colombien n'est pas tout à fait aussi prolifique que son homologue argentin (cinq buts pour le premier contre six pour le second), il n'en est pas moins éminemment décisif. Alors que le Milan semblait empêtré mardi dans une rencontre piège face à la Lazio, l'attaquant lombard, lancé en profondeur après une…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant