La Juve malgré tout

le
0
La Juve malgré tout
La Juve malgré tout

On ne s'en rend pas vraiment compte, mais la Vieille Dame est bel et bien en train d'effectuer une des meilleures saisons de sa longue histoire. Et pourtant, elle a dû faire face à de nombreuses indisponibilités qui lui ont compliqué la tâche.

En passe de gagner le championnat, qualifiée pour la finale de Coupe d'Italie et encore en course en Champions League en avril, voilà un scénario qui n'est arrivé que très peu de fois dans l'histoire de la Juventus. Ce n'est même arrivé qu'à une seule occasion. En effet, il faut remonter 42 ans en arrière pour trouver pareille configuration. Les Bianconeri, alors dirigés par Čestmír Vycpálek, avaient remporté le championnat à la dernière journée, puis échoué en finale de la Coupe d'Italie contre le Milan (aux tirs au but) et de Coupe d'Europe des clubs champions contre l'Ajax. On citera tout de même la saison 1994-95, avec Scudetto, Coupe d'Italie et finale de Coupe de l'UEFA, mais c'eut été un mini-Chelem. Bref, pour sa première saison sur le banc de la Juve, Max Allegri fait très très fort, et ce n'était pas gagné avec cette infirmerie qui ne désemplit pas.
Les 14 rescapés
La Juve a démarré la saison avec 26 joueurs dans son groupe pro : un onze type, onze remplaçants poste pour poste, un 3e gardien, Simone Pepe, Kingsley Coman et l'indésirable Marco Motta qui a ensuite résilié son contrat. Idem pour Giovinco, avant que Matri, Sturaro et De Ceglie ne rejoignent Turin au mercato hivernal. Voilà donc 27 joueurs aujourd'hui. Un bon chiffre pour une équipe engagée sur tous les fronts, ni trop, ni pas assez. Une gestion intelligente de l'effectif à laquelle nous ont habitués Marotta & co depuis quelques années maintenant. Toutefois, les blessures n'ont pas épargné la Vieille Dame depuis le début de saison, limitant drastiquement les possibilités de turn-over. Ainsi, seulement 14 joueurs ont dépassé les 1500 minutes de jeu sur un total de 4080. Cela correspond à un onze de départ et ses trois remplaçants : Buffon – Lichtsteiner, Bonucci, Chiellini (Ogbonna), Évra – Marchisio, Pirlo, Pogba, Vidal (Pereyra) – Tévez, Morata (Llorente).
Deux titulaires sur le carreau toute la saison
Une équipe type qui a perdu deux éléments clés de la gestion Conte, et pas des moindres. La saison d'Andrea Barzagli a débuté le 9 mars dernier. On parle là du véritable homme fort de l'arrière-garde impénétrable de la Vieille Dame. Celle de Kwadwo Asamoah s'est conclue le 4 novembre contre l'Olympiakos à cause d'un problème de cartilage du genou gauche. Reconverti latéral gauche par Conte dans le 3-5-2, il s'y est imposé comme le meilleur spécialiste du…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant