La Juve est en chemin

le
0
La Juve est en chemin
La Juve est en chemin

Sixième match sans défaite, quatrième victoire de suite pour la Juve face à Palerme. Un succès sans forcer 3 – 0. Ce soir, la Juve est cinquième du classement. En embuscade.

US Palerme 0–3 Juventus FC

Buts : Mandžukić (53e), Sturaro (89e) et Zaza (92e) pour la Vieille Dame

En ce moment, il en faut vraiment très peu aux Turinois pour être heureux. Après une longue période de doute, en même temps, toutes les victoires sont bonnes à prendre. Surtout les petites, où ils ne se dépensent pas trop. D'ailleurs, il suffit de regarder leur visage ravi, celui du travail accompli, après le coup de sifflet final pour le comprendre. Sans jamais forcer leur talent, en gérant bien leur match, ils ont réussi à prendre les trois points. Grâce déjà à une petite équipe de Palerme. Grâce aussi à une réussite qui leur manquait tant depuis le début de saison. Mais aussi et surtout grâce à une grosse activité de Dybala, à la rage de Mandžukić et au double break de Sturaro et Zaza. Leur série d'invincibilité est toujours en cours. Et leur moral est au beau fixe. Tout va bien à Turin.

Un petit derbybala


Quand un joueur joue contre son ancien club, il y a deux solutions. La première : il se fait discret et passe à côté de son match. La deuxième : il est omniprésent. Et rapidement, le petit Paulo fait comprendre à tout le monde qu'il préfère la seconde option. Positionné un peu derrière Mandžukić dans le 3 – 5 – 2 d'Allegri, la plupart des ballons passent par lui. Seul problème : ses anciens coéquipiers ne lui font pas de cadeau et le talonnent à chacun de ses contrôles. À force d'agressivité, c'est d'ailleurs Palerme qui se crée la première occasion à la demi-heure de jeu, mais Gilardino, excentré à deux mètres des cages, préfère frapper de toutes ses forces plutôt que de cadrer. Dommage. La suite, c'est une Juve qui essaye de poser son jeu horizontalement. Évra et Cuadrado touchent un maximum de ballons sans pouvoir les mettre à profit. Et puis à la 33e, Bonucci manque l'immanquable sur un corner de Dybala. Une tête à bout portant qu'il arrive à foutre à côté. Quelques minutes plus tard, le petit Dybala, encore lui, fait de même. L'envie est pour la Vieille Dame, mais c'est encore trop timide pour prendre un quelconque avantage.

Un grand Mandžukić







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant