La Juve en demi (teinte)

le
0

Se qualifier sans se fatiguer, c'est vraiment un art de vivre. Exactement ce qu'a réalisé ce soir la Juve face à une Lazio sans ressource. La Vieille Dame est en demi et y retrouvera l'Inter.

SS Lazio 0-1 Juventus FC

Buts : But : Lichtsteiner (66e) pour la Juve

Il y a des jours comme ça où ça a vraiment du mal à rentrer. Où la cage a beau être vide, les mecs trouvent quand même le moyen de ne pas marquer. Et ce soir, il aura fallu utiliser la goal-line technology pour être sûr que Lichtsteiner, bien appliqué mais pas assez puissant, ait suffisamment poussé le ballon au delà de la ligne dans des cages vides. Quelques minutes plus tôt, c'est Zaza qui s'est retrouvé seul face à trois poteaux et aucun obstacle, mais lui a choisi de ne pas cadrer. Bref, les Bianconeri se sont donnés du mal ce soir pour venir à bout de la Lazio et peuvent largement remercier les Romains plus agressifs que vraiment dangereux. La Juve est en demi et y retrouvera l'Inter.

Attention : Lulić dangereux


Des fautes. Beaucoup de fautes. Les matchs à élimination directe ont souvent le défaut de leurs avantages. Il y a de l'enjeu. Mais l'enjeu crispe. Et la crispation rend agressif. L'exemple parfait, c'est ce petit pont de Zaza sur Maurício dans les premières minutes de jeu. Une humiliation qui ne peut pas rester impunie dans ce genre de match. Ou quand Candreva pousse trop son ballon, Sturaro ne peut pas le laisser partir seul. Et cette tension atteint son paroxysme à chaque fois que Lulić se trouve à proximité du ballon. Le Bosnien est ultra chaud et d'ailleurs, il est le premier à se prendre un jaune pour un vilain tacle sur Chiellini. Mais dans l'ensemble, l'arbitre gère plutôt bien la situation. Notamment quand Bisevac, déjà titularisé, pose les mains sur Morata à l'entrée de la surface et que ce dernier se laisse tomber. Son désir d'obtenir un pénalty est tellement évident qu'il en coupe l'envie de siffler quoi que ce soit. Une chose est sûre en tout cas : le nombre de fautes en première période dépasse largement celui des vraies occasions. Baldé Keita a eu sa chance au quart d'heure de jeu mais, seul face à Neto, il envoie le ballon en tribune. Et c'est une performance à l'Olimpico. Pogba lui a répondu quelques minutes plus tard mais les plats du pied aux 25 mètres ne font pas peur à Berisha. Deux occasions en première période et puis c'est tout.
[H2…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant