La Juve au galop

le
0
La Juve au galop
La Juve au galop

Surprise en tout début de match sur pénalty, la Juventus n'a pas paniqué le moins du monde et s'impose à l'expérience contre la Fiorentina (3-1). La Vieille Dame est clairement de retour dans la course au Scudetto.

Juventus 3-1 Fiorentina

Buts : Cuadrado (5e), Mandzukic (79e), Dybala (91e) pour la Juventus / Ilicic (2e) pour la Fiorentina

La Juventus est de retour. Et quel retour ! Jugez plutôt, la Vieille Dame est ce dimanche soir devant la Roma, ne compte plus que 2 points de retard sur le Napoli et la Fiorentina et finalement "seulement" 6 sur l'Inter. Pourtant face à son vieil ennemi florentin, la Juve prend le pire départ possible avec un but encaissé quasiment sur la première action de jeu. Mais après cinq victoires consécutives, les Bianconeri ont retrouvé leurs certitudes et s'en sont servi pour s'imposer à l'expérience. Tel un marathonien qui démarrerait au sprint, la Fiorentina s'est elle essoufflée. Le trio de tête va désormais devoir faire très attention à ses rétroviseurs, car un Zèbre arrive au galop.

Iličič met les gaz d'entrée, Cuadrado emboite le pas


A peine une heure après le coup de sifflet final d'un Napoli-Roma très décevant, la Juventus et la Fiorentina ont l'occasion d'offrir une meilleure publicité de la Serie A. Lien de cause à effet ou simple coïncidence, le début de match entre Turinois et Florentins est absolument fou. Puisque Iličič ouvre le score d'entrée sur un pénalty obtenu à la suite d'une faute de Chiellini sur Bernardeschi (0-1, 3ème). Ou plutôt à la suite de ce que Daniele Orsato et ses assistants ont jugé comme une faute, car au vu des ralentis le défenseur italien ne semble pas vraiment accrocher son compatriote. De toute manière, la Juve ne s'arrête pas à ces considérations.

Sur un bon centre d'Evra, Cuadrado remet immédiatement les pendules à l'heure d'une superbe tête lobée (1-1, 6ème). Une égalisation que le Colombien ne célèbre pas par respect pour son ancienne formation. On a vu pire début de match ! Paulo Dybala veut d'ailleurs participer à la fête mais il ne parvient pas à conclure du pied droit son festival technique (14ème). Puis sur un bon décalage de Pogba, l'Argentin voit sa frappe contrée par Mandžukić (25ème). Même si les occasions franches se font ensuite plus rare jusqu'à la pause, la rencontre est d'une intensité folle et tient bien toutes ses promesses.
[H2…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant