La Juve a-t-elle déjà gagné la course ? .

le
0
La Juve a-t-elle déjà gagné la course ? .
La Juve a-t-elle déjà gagné la course ? .

Avant d'affronter Cagliari et le Milan ce week-end, sept longueurs séparent la Roma de Rudi Garcia et la Juve de Max Allegri. Alors que les deux équipes ont souvent été au coude à coude jusqu'à présent, le mois de janvier a mieux réussi aux Turinois qu'aux Romains, qui filent têtes baissées vers leur quatrième titre consécutif. Les dés sont-ils déjà jetés en Italie ?

Vingt-deux. C'est, en jours, et à compter d'aujourd'hui, la période qui nous sépare de ce qui sera sans doute la finale de la saison 2014/2015 de Serie A. AS Roma vs Juventus Turin, une affiche, un choc sous très haute tension qui pourrait bien déterminer le grand vainqueur de la lutte acharnée que se livrent les clubs de James Pallotta et Andrea Agnelli depuis la fin du mois d'août. Au soir de cette 22e journée, et donc à mi-parcours, c'est le triple champion en titre qui vire en tête avec une confortable avance de sept points sur son dauphin romain. Sept points, soit le plus grand écart d'Europe derrière la Bundesliga (le Bayern compte 8 points d'avance sur Wolfsburg) et la Raiffeisen Super League (Bâle devance également le FC Zurich de 8 unités). Autrement dit, un monde. Et pourtant, Rudi Garcia l'a affirmé au mois d'octobre et l'a même rappelé il y a trois semaines en préambule du match face à Palerme : la Roma "gagnera le Scudetto". Qui sait, peut-être parlait-il du championnat du fair-play, ou de celui de air-violon... Car après vingt et une journées et une première partie de saison moins bonne que l'année précédente, la Juve de Max Allegri semble plus que jamais hors de portée.
Rome, plus dure sera la chute
Et si la Roma était partie trop vite, trop fort, et s'était en fin de compte brulée les ailes en pensant qu'elle pourrait tenir toute une saison à cette cadence ? Rembobinons. Automne 2014, la Vieille Dame chute dans les toutes dernières secondes du match face au Genoa de Luca Antonini. Dans le même temps, à Rome, les Giallorossi se jouent tranquillement du promu Cesena grâce à leur capitaine De Rossi et au néo-Milanais Mattia Destro. L'équipe de Rudi Garcia remporte trois points qui lui permettent de revenir à hauteur de la Juve et croire de nouveau en ce quatrième Scudetto qui la fuit depuis 2001. Problème : une semaine avant, la Louve s'est fait laver à domicile par le Bayern en C1 (1-7), faisant revivre à Maicon et ses partenaires une soirée cauchemar semblable à celle du 8 juillet dernier. Dès lors, un seuil psychologique est franchi. Garcia a beau nier en bloc, la Roma semble atteinte moralement et finit par le montrer sur le terrain. Dans la foulée, elle se fait casser les dents à Naples au terme d'une prestation en tous points médiocre et repasse à trois unités de la Juve. Finalement éliminée de la Ligue des champions après une nouvelle débâcle à domicile...


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant