La Juve à sa main en attendant Dortmund

le
0

"Je ne veux pas entendre parler de Dortmund. On doit d'abord se concentrer sur Palerme". Si Massimiliano Allegri connaît ses classiques, il aura bien du mal à nier que, ce samedi, la Juve pensait déjà à son déplacement en Allemagne, mercredi. En attendant, la Vieille Dame s'est quand même imposée contre des Rosanero trop timides grâce à un superbe but de Morata (1-0).

Palerme 0-1 Juventus But : Alvaro Morata (70')

La Juventus n'avait pas grand chose à gagner de son déplacement à Palerme, avant son match face à Dortmund, mercredi, en Ligue des Champions. Álvaro Morata, en revanche, avait lui une nouvelle occasion, dans son duel avec Fernando Llorente, pour s'assurer une place de titulaire sur la pelouse du Signal Iduna Park. A l'heure de jeu, le jeune Espagnol effectue son entrée à la place de son compatriote qui n'a pas eu un seul bon ballon à négocier jusque là. L'ancien Madrilène n'est d'ailleurs pas franchement mieux servi mais son style de jeu lui permet de briller bien différemment. Une dizaine de minutes après son apparition, Morata trouve ainsi l'ouverture sur une sublime frappe à l'entrée de la surface adverse. La Juventus vient de faire l'essentiel sans forcer et s'en contentera largement avant de défier le BVB. Ce soir, elle compte provisoirement 14 points d'avance sur la Roma. Tranquille.
Un Apache sans flèches
On le sait, la rencontre de championnat qui précède un grand rendez-vous européen est toujours un peu tronquée. Les entraineurs ont beau ressortir leurs plus beaux couplets en conférence de presse, l'affiche à suivre en milieu de semaine est déjà bien présente dans toutes les têtes. En alignant à Palerme, trois joueurs pas encore utilisés, ou presque, cette saison – Barzagli de retour de blessure ainsi que Sturaro et De Ceglie rapatriés en janvier – Allegri ne cherche même pas à brouiller les pistes. Le message est clair : les corps bianconeri sont en Sicile, mais leurs esprits sont déjà tournés vers l'Allemagne. Conséquence, les spectateurs du stadio Renzo Barbera n'ont pas franchement grand chose à se mettre sous la dent. Car même remaniée et en mode économie, la Vieille Dame reste une équipe difficilement maniable pour ses concurrents de Serie A. Mis à part un magnifique petit pont de Vasquez sur Tévez et quelques frappes lointaines des Bianconeri, rien à signaler ou presque. Siciliens et Turinois se rendent bien...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant