La Juve a eu chaud, mauvaise blague belge pour Arsenal

le
0
La Juve a eu chaud, mauvaise blague belge pour Arsenal
La Juve a eu chaud, mauvaise blague belge pour Arsenal

Menée au score par l'Olympiakos, les Juventini ont renversé la tendance notamment grâce à Pogba pour l'emporter (3-2). Dans le groupe D, Arsenal s'est fait piéger par Anderlecht à l'Emirates (3-3).Groupe A

  • Juventus - Olympiakos : 3-2 Buts : Pirlo (21e), Roberto csc (65e), Pogba (67e) pour la Juve / Botia (23e), N'Dinga (61e) pour l'Olympiakos

    Que ce fut dur pour la Juve ! Il faut dire que dans cette campagne de C1, les Grecs de l'Olympiakos jouent parfaitement leur rôle de cailloux dans la chaussure des Turinois. Après avoir chuté au Pirée il y a quinze jours (1-0), les hommes d'Allegri sont difficilement venus à bout des champions de Grèce. Dans le premier quart d'heure, les Bianconeri inquiètent les Grecs essentiellement par des frappes de loin. Pogba, puis Marchisio s'essayent tour à tour, mais Roberto veille. Le portier de l'Olympiakos ne peut en revanche rien faire à la 20e minute de jeu. Après un ballon gratté par Vidal en milieu de terrain, Pogba se paye un slalom dans la défense du Pirée, mais est déséquilibré à un peu plus de 20 mètres. Coup franc. Comme souvent dans ces cas là, Andrea Pirlo pose le ballon et expédie le cuir dans la lucarne. Facile, classe, Pirlo quoi. Mais sous la pluie turinoise, les locaux se font doucher deux minutes après cette ouverture du score. Sur un corner tiré de la droite vers la gauche, le défenseur central espagnol Botia passe devant Chiellini, décroise sa tête et trompe Gigi Buffon. 1-1.

    Les Italiens réagissent par Morata qui se prend pour Thierry Henry en tentant un plat du pied. Mais l'Espagnol rate le cadre, bien aidé par Eric Abidal. Pogba n'est pas plus heureux dans sa tentative juste avant la mi-temps. Le siège se poursuit après la pause, mais stupeur au Juventus Stadium, quand N'Dinga double la mise pour l'Olympiakos. Sur un centre de Maniatis, l'ancien Auxerrois place une tête parfaite. Heureusement pour la Juve, ce soir, la réussite est de son côté. A peine quatre minutes après le but du Congolais, Llorente est parfaitement servi par Pirlo. L'Espagnol claque une tête, le ballon fracasse le poteau puis rebondit sur la jambe de Roberto...et finit au fond des filets. Dur pour les Grecs et encore plus dur lorsque deux minutes plus tard, Pogba permet à la Juve de passer devant avec une frappe de l'entrée de la surface. Quelques frissons vont encore parcourir les travées de l'antre turinoise comme à la 76e lorsque la frappe d'Elabdellaoui frôle le poteau de Buffon. En fin de match, Vidal aurait pu donner une avance plus confortable à la Vieille Dame sur pénalty....



  • Groupe A
  • Juventus - Olympiakos : 3-2 Buts : Pirlo (21e), Roberto csc (65e), Pogba (67e) pour la Juve / Botia (23e), N'Dinga (61e) pour l'Olympiakos

    Que ce fut dur pour la Juve ! Il faut dire que dans cette campagne de C1, les Grecs de l'Olympiakos jouent parfaitement leur rôle de cailloux dans la chaussure des Turinois. Après avoir chuté au Pirée il y a quinze jours (1-0), les hommes d'Allegri sont difficilement venus à bout des champions de Grèce. Dans le premier quart d'heure, les Bianconeri inquiètent les Grecs essentiellement par des frappes de loin. Pogba, puis Marchisio s'essayent tour à tour, mais Roberto veille. Le portier de l'Olympiakos ne peut en revanche rien faire à la 20e minute de jeu. Après un ballon gratté par Vidal en milieu de terrain, Pogba se paye un slalom dans la défense du Pirée, mais est déséquilibré à un peu plus de 20 mètres. Coup franc. Comme souvent dans ces cas là, Andrea Pirlo pose le ballon et expédie le cuir dans la lucarne. Facile, classe, Pirlo quoi. Mais sous la pluie turinoise, les locaux se font doucher deux minutes après cette ouverture du score. Sur un corner tiré de la droite vers la gauche, le défenseur central espagnol Botia passe devant Chiellini, décroise sa tête et trompe Gigi Buffon. 1-1.

    Les Italiens réagissent par Morata qui se prend pour Thierry Henry en tentant un plat du pied. Mais l'Espagnol rate le cadre, bien aidé par Eric Abidal. Pogba n'est pas plus heureux dans sa tentative juste avant la mi-temps. Le siège se poursuit après la pause, mais stupeur au Juventus Stadium, quand N'Dinga double la mise pour l'Olympiakos. Sur un centre de Maniatis, l'ancien Auxerrois place une tête parfaite. Heureusement pour la Juve, ce soir, la réussite est de son côté. A peine quatre minutes après le but du Congolais, Llorente est parfaitement servi par Pirlo. L'Espagnol claque une tête, le ballon fracasse le poteau puis rebondit sur la jambe de Roberto...et finit au fond des filets. Dur pour les Grecs et encore plus dur lorsque deux minutes plus tard, Pogba permet à la Juve de passer devant avec une frappe de l'entrée de la surface. Quelques frissons vont encore parcourir les travées de l'antre turinoise comme à la 76e lorsque la frappe d'Elabdellaoui frôle le poteau de Buffon. En fin de match, Vidal aurait pu donner une avance plus confortable à la Vieille Dame sur pénalty....



  • ...

    Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant