La Juve a déjà vu pire

le
0
La Juve a déjà vu pire
La Juve a déjà vu pire

En crise après un début de championnat complètement manqué, la Juventus a toutefois de solides motifs d'espoir pour la suite de la saison, entre retours de blessures et recrues qui vont doucement s'intégrer. La Juve ne peut que mieux faire, et son expérience, faite de déboires bien plus sombres, lui sera certainement utile. L'optimisme est de mise.

Le passage au lycée, les nouveaux habits, cette horrible recrudescence de la crise d'ado et la scolarité qui bat de l'aile. Voilà ce qu'inspire le début de saison de la Juventus. Les quatre dernières années au collège ont pourtant toutes été saluées par d'unanimes félicitations. Mis à part l'examen final d'espagnol, tout a réussi au petit bianconero. Mais les vacances ont été agitées. Il s'est d'abord séparé de ce vieillissant mais toujours aussi classe stylo à encre Pirlo qui traçait encore de parfaites courbes. Puis son correspondant allemand lui a présenté une offre impossible à refuser pour sa paire de ciseaux Vidal et son stylo bleu Coman dont il ne se servait que rarement. Enfin, il s'est résolu à rendre son marqueur Tévez à son propriétaire originel. Beaucoup de chamboulements dans la trousse du petit bianconero. Trop même. Car malgré les importants investissements consentis par ses parents, il a du mal à s'acclimater à son nouvel environnement. Ce lycée où les réputations sont à refaire. Où cet ancien cancre interista s'affirme comme un meneur. Mais l'intelligence ne disparaît pas en un été. D'ailleurs, le petit bianconero a déjà connu plus de difficultés à l'école primaire. Et il peut toujours compter sur les cours de langue pour se remettre dans le bain.

La Ligue des champions comme échappatoire


Car si la Juventus a eu jusqu'ici bien du mal à gérer les affaires courantes en Serie A, à contrario, elle a livré sa meilleure copie en classe Euro. Précisément du côté de Manchester City, alors leader invaincu de Premier League, où les Bianconeri ont retrouvé le temps d'un soir leur cynisme de la saison passée. Avec une victoire 2-1 à la clé. Un examen réussi en terres britanniques qui sonnait alors comme le véritable point de départ de la saison bianconera. Raté. Après un succès laborieux sur la pelouse du Genoa, le Zèbre s'est à nouveau pris les pieds dans le tapis. Alors rebelote ce mercredi soir contre Séville, pour cette fois mettre définitivement la machine en route ? Peut-être. Cet intermède européen intervient même au meilleur moment possible pour oublier la morosité née du début de championnat manqué. Et puis Séville ne fait pas non plus figure d'élève en pleine réussite, puisque les Andalous n'ont empoché que ce week-end leur première victoire de la saison en Liga. Double enjeu donc : la tête du groupe et la confiance avant de retrouver le…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant