La justice va enquêter sur les finances de PIP

le
0
Une plainte a été déposée dimanche pour abus de biens sociaux, banqueroute frauduleuse, organisation frauduleuse d'insolvabilité, blanchiment aggravé, recel et corruption.

Le parquet de Marseille s'apprête à ouvrir une enquête préliminaire sur l'aspect financier du scandale de l'affaire des prothèses mammaires frelatées. «Ce volet sera confié soit à la juge Annaïck Le Goff, qui instruit déjà le dossier PIP, soit à un autre juge», confirme Jacques Dallest, procureur de la République de Marseille.

L'avocate d'une porteuse d'implants PIP, Me Christine Ravaz, a déposé jeudi une plainte devant le tribunal de grande instance de Marseille. Elle avait déjà déposé sa plainte le 20 janvier auprès du tribunal de Toulon mais devant son inaction, elle s'est tournée vers celui de Marseille dont le pôle santé est déjà saisi des volets tromperies et blessures involontaires. «Cette inertie généralisée depuis des années fait soupçonner une corruption», s'emporte l'avocate, qui a ajouté ce motif à sa nouvelle plainte. «Depuis 1996, des plaintes ont été déposées au parquet de Toulon, des signalements effectués auprès de l'Afssaps

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant