La justice suspend le rachat du Printemps par le Qatar

le
0
La justice suspend le rachat du Printemps par le Qatar
La justice suspend le rachat du Printemps par le Qatar

Faute de régularité dans les formalités du rachat, le Qatar devra encore patienter avant d'exposer le Printemps dans sa vitrine. La Cour d'appel de Paris a ordonné lundi la suspension «des effets de la cession» de la célèbre enseigne à des investisseurs du puissant émirat. La justice enjoint la société de reprendre la procédure d'information-consultation du comité central d'entreprise (CCE), a-t-on appris mardi.

Dans son arrêt, la Cour d'appel «constate que la procédure d'information-consultation du comité central d'entreprise de la société Printemps sur les conséquences du projet de changement de contrôle du groupe Printemps n'est pas régulière». Elle ordonne donc «la suspension des effets de la cession des titres détenus par Borletti Group Finance au bénéfice de la société Disa, jusqu'au jour de la reprise de la consultation régulière du comité central d'entreprise de la société Printemps».

«Cette décision ne remet aucunement en cause le changement de contrôle du Printemps», a expliqué l'enseigne dans un communiqué. La vente avait été finalisée le 31 juillet dernier juste après le feu vert de l'autorité de la concurrence française. Pour se conformer à l'arrêt, le groupe indique qu'il va convoquer «très prochainement une nouvelle réunion de son CCE».

Divine Investments (Disa), société d'investissements luxembourgeoise détenue par des intérêts privés du Qatar, a racheté les 70% de participation de la Deutsche Bank dans le Groupe Printemps, ainsi que les 30% restants que détenait la société italienne Borletti.

226 emplois seront supprimés selon les syndicats

Fin avril, les élus du personnel avaient refusé de se prononcer sur la cession, après avoir découvert que le magasin-amiral du Printemps sur les Grands Boulevards parisiens serait radicalement transformé après le rachat. Il est prévu que le grand magasin devienne un temple du luxe, dédié aux marques haut de gamme et destiné ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant