La justice sénégalaise rejette un appel de Karim Wade

le
0

DAKAR, 20 août (Reuters) - La plus haute juridiction du Sénégal a rejeté jeudi un appel déposé par Karim Wade, fils de l'ancien président Abdoulaye Wade, qui conteste sa condamnation à une peine de six ans de prison pour corruption. Cette décision réduit encore un peu plus ses espoirs d'être candidat à la prochaine élection présidentielle, qui pourrait avoir lieu en 2017. "Le tribunal a examiné les détails de l'appel et les a tous rejetés", a déclaré Aly Fall, l'avocat chargé de représenter l'Etat sénégalais. La justice a condamné en mars l'ancien ministre, l'une des personnalités les plus puissantes du Sénégal lorsque son père était au pouvoir, entre 2000 et 2012, à une peine d'emprisonnement mais aussi à une amende de 138 milliards de francs CFA (209 millions d'euros) pour "enrichissement personnel et corruption". Peu avant le verdict, le Parti démocratique sénégalais (PDS), la formation politique de son père, l'avait choisi comme candidat à la prochaine présidentielle -- elle se tiendra en 2017 si la réduction du mandat présidentiel, de sept à cinq ans, est approuvée l'année prochaine par référendum. Karim Wade nie les faits qui lui sont reprochés et se dit victime d'une chasse aux sorcières. (Diadie Ba; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant