La justice s'intéresse aux socialistes du Pas-de-Calais

le
0
L'ancien maire d'Hénin-Beaumont dénonce un réseau de financement occulte.

Sale temps pour les barons du PS. Après Jean-Noël Guérini, c'est Jean-Pierre Kucheida, député maire de Liévin (Pas-de-Calais), qui est aujourd'hui dans la tourmente. Des accusations lancées par l'ancien maire d'Hénin-Beaumont, Gérard Dalongeville, pourraient bien mettre à mal le leader socialiste, et avec lui la fédération du Pas-de-Calais, la plus importante de France. Suite à ces dénonciations, une enquête préliminaire a été ouverte à Lille.

Mis en examen en 2009 pour détournement de fonds et corruption, épinglé à plusieurs reprises par la chambre régionale des comptes pour sa gestion désastreuse d'Hénin-Beaumont, Gérard Dalongeville, au pouvoir dans cette ville entre 2001 et 2009, est passé à table, il y a près d'un an, après la révocation de son contrôle judiciaire, dont il violait certaines des obligations. Ces accusations, recueillies par la juge d'instruction Véronique Pair, ont été disjointes du dossier judiciaire en cours et transmises à L

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant