La justice rendra sa décision mardi soir concernant le livre de Marcela Iacub sur DSK

le
0

Le tribunal des référés rendra mardi à 19H30 sa décision sur le livre de Marcela Iacub, évocation de sa liaison avec Dominique Strauss-Kahn qui demande son interdiction, a annoncé la juge Anne-Marie Sauteraud à l'issue de l'audience.

M. Strauss-Kahn, qui était présent au tribunal de grande instance de Paris, demande la publication d'un encart dans chacun des exemplaires de "Belle et Bête" et, "à titre subsidiaire", l'interdiction du livre qui doit paraître mercredi.

L'avocat de Mme Iacub et de son éditeur, Stock, Me Christophe Bigot, a proposé l'insertion d'un avertissement faisant état de la position de M. Strauss-Kahn pour le prochain tirage, qui doit être lancé mercredi.

Selon l'avocat, il est "matériellement impossible" d'insérer un encart dans les 40.000 premiers exemplaires déjà mis en place dans les librairies.

L'ex-directeur général du Fonds monétaire international (FMI) a assigné en référé (procédure d'urgence) Mme Iacub et son éditeur devant le tribunal de grande instance de Paris pour "atteinte à l'intimité de la vie privée". Dans "Belle et Bête", l'auteur relate sa liaison avec M. Strauss-Kahn de janvier à août 2012.

Même si l'ancien ministre n'est jamais nommément désigné dans le livre, l'auteur confirme dans un long entretien au Nouvel Observateur qu'il s'agit bien de DSK, tout en précisant que l'ouvrage contient des éléments de fiction.

Le personnage principal y est décrit comme un être "mi-homme mi-cochon".

Une telle mesure est rarissime. En 1996, deux jours après la mort de François Mitterrand, le livre de son ancien médecin, détaillant le cancer de l'ancien président, est retiré de la vente. Après une condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l'Homme, l'ouvrage a finalement été réédité en 2005.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant