La justice peine à innocenter l'ancien maire de Vence

le
0
Christian Iacono, faussement accusé de viol par son petit-fils, devrait retourner en prison avant une révision de son procès.

Christian Iacono, 76 ans, condamné en appel, en février 2011, à neuf ans de prison pour le viol de son petit-fils, mais laissé en liberté, pourrait devoir retourner en prison le 9 janvier, son pourvoi en cassation ayant été rejeté fin novembre. Et ce alors que le jeune homme sur lequel reposait l'accusation affirme désormais que l'ancien maire de Vence n'a jamais abusé de lui, et que son avocat a saisi la commission de révision des condamnations pénales, sollicitant la suspension de l'exécution de la peine d'incarcération.

Le parquet général d'Aix-en-Provence, comme il en a l'obligation, a décidé de faire exécuter la peine prononcée par les assises des Bouches-du-Rhône, devenue définitive après le rejet du pourvoi. Sollicité lundi par la commission de révision, il indique lui avoir envoyé mardi les six tomes de procédure. En tout état de cause si, d'ici au 9 janvier, la probabilité apparaissait forte que l'exécution de la sentence soit suspendue dans l'a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant