La justice néo-zélandaise autorise l'extradition de Kim Dotcom

le
0
    AUCKLAND, 23 décembre (Reuters) - Une juridiction 
néozélandaise a donné son feu vert mercredi à l'extradition du 
citoyen allemand Kim Dotcom vers les Etats-Unis où il est 
poursuivi pour violation de propriété intellectuelle, 
infractions, racket et blanchiment. 
    Cette décision, qui peut faire l'objet d'un appel, 
intervient près de quatre ans après la fermeture de son site de 
partage de données Megaupload à l'instigation de la justice 
américaine. 
    Ce dossier est surveillé de près par l'industrie des médias 
et par les spécialistes du partage de données qui s'interrogent 
sur la protection de la propriété intellectuelle aux Etats-Unis. 
   
 
 (Charlotte Greenfield,; Nicolas Delame pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant