La justice italienne interdit le service Uber-Pop de VTC

le , mis à jour à 18:22
0

(Actualisé avec la réaction d'Uber) MILAN, 26 mai (Reuters) - Un tribunal italien a interdit mardi les services de transport de passagers par des chauffeurs non professionnels comme celui proposé par Uber, un nouveau revers judiciaire pour le groupe américain devenu la bête noire des taxis du monde entier. Le tribunal milanais a estimé que le service Uber-Pop, qui met en relation des clients avec des chauffeurs non professionnels grâce à une application sur smartphone, constituait une "concurrence déloyale" pour les taxis. La décision, en réponse à un recours de chauffeurs de taxis, s'applique à Uber-pop et tout autre service commercial faisant appel à des conducteurs non professionnels de VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur). Le directeur juridique d'Uber Europe, Zac de Kievit, a annoncé que la société ferait appel du jugement, qu'elle "respecte mais ne comprend pas." Uber, qui peut poursuivre son service Uber Black avec des chauffeurs professionnels, a 15 jours pour se conformer à la décision judiciaire sous peine de s'exposer à une amende de 20.000 euros par jour. (Manuela D'Alessandro et Ilaria Polleschi, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant