La justice française refuse l'extradition de l'ex-PM kosovar

le
0
 (Bien lire que l'extradition est refusée et non autorisée et 
que Ramush Haradinaj a été remis en liberté) 
    STRASBOURG, 27 avril (Reuters) - La cour d'appel de Colmar 
(Haut-Rhin) a refusé jeudi l'extradition vers la Serbie de 
l'ancien Premier ministre kosovar Ramush Haradinaj, que Belgrade 
veut juger pour des crimes de guerre commis en 1999 durant la 
guerre d'indépendance du Kosovo. 
    La Cour a immédiatement remis en liberté l'ancien chef de 
guerre qui avait été placé en liberté conditionnelle depuis son 
arrestation, début janvier à l'aéroport de 
Bâle-Mulhouse-Fribourg. 
    Le parquet général avait requis le 6 avril un avis favorable 
à son extradition. 
    L'ancien commandant de l'Armée de libération du Kosovo, qui 
fut Premier ministre, en 2004-2005, de l'ancienne région serbe 
devenue indépendante, avait été arrêté début janvier à 
l'aéroport de Bâle-Mulhouse-Fribourg en exécution d'un mandat 
d'arrêt international émis par la Serbie en 2004. 
    Celui qui, à 48 ans, dirige désormais l'Alliance pour 
l'avenir du Kosovo, un parti d'opposition, est accusé d'avoir 
ordonné et lui-même commis des assassinats, des viols ainsi que 
des actes de torture et de barbarie sur des civils serbes, 
albanais et roms à la fin de la guerre du Kosovo, en juin 1999. 
 
 (Gilbert Reilhac, édité par Marine Pennetier et Jean-Michel 
Bélot) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant