La justice française ordonne la remise de Mehdi Nemmouche à la Belgique

le
1
Mehdi Nemmouche.
Mehdi Nemmouche.

La justice française a décidé jeudi de transférer en Belgique le Franco-Algérien Mehdi Nemmouche, mais le suspect de la tuerie au Musée juif de Bruxelles a aussitôt manifesté son intention de se pourvoir en cassation. "C'est son droit" et "il entend l'exercer", a déclaré son avocat, Apolin Pepiezep, après l'énoncé de la décision de remise de son client aux autorités belges. Les avocats de Nemmouche ont cependant précisé qu'ils se décideraient après avoir pris connaissance des motivations de la décision, "au moment venu". Ce pourvoi, qui pourrait retarder un peu le processus, doit être formé dans les trois jours à compter de la notification de la décision de la cour d'appel de Versailles. La haute juridiction dispose ensuite de 40 jours pour se prononcer, mais elle pourrait statuer plus rapidement. Un peu plus tôt, la chambre de l'instruction de la cour d'appel avait constaté "la régularité de la procédure" et ordonné "la remise de Mehdi Nemmouche aux autorités judiciaires de Belgique en exécution d'un mandat d'arrêt européen" émis le 31 mai pour "assassinats dans un contexte terroriste". Veste de survêtement noire et polo blanc, le jeune homme de 29 ans est arrivé souriant et détendu, encadré par des agents d'élite de l'administration pénitentiaire, avant de faire un signe de la main à des proches dans la salle. À la lecture de la décision, il est resté impassible et silencieux. Ce délinquant multirécidiviste, qui semble avoir...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le jeudi 26 juin 2014 à 09:52

    il a la tête de l'emploi