La justice européenne rend son nom au couteau Laguiole

le
1
La justice européenne rend son nom au couteau Laguiole
La justice européenne rend son nom au couteau Laguiole

La justice européenne a rendu son nom aux couteaux Laguiole, en annulant mardi la marque déposée par une personne étrangère au village aveyronnais pour vendre de la coutellerie, tout en l'autorisant à le faire pour une série d'autres produits. Ravi, Vincent Alazard le maire de Laguiole s'est écrié «Vive l'Europe», en apprenant la décision du tribunal de première instance de l'UE.

Gilbert Szajner, un habitant de Saint-Maur (Val-de-Marne), avait déposé la marque Laguiole en France en 1993 pour vendre non seulement de la coutellerie, qui a fait la réputation mondiale de ce bourg du sud-ouest de la France, mais également du linge de maison, des vêtements, des meubles, des briquets, des tapis et des jouets, au total 38 classes de produits, souvent importés de Chine ou du Pakistan. Conséquence : tous ceux qui veulent apposer la célèbre marque de couteaux sur leurs produits doivent automatiquement passer par lui. Et ce n'est évidemment pas du goût du village qui fabrique ces couteaux fermants depuis le XIXe siècle.

En 2001, Gilbert Szajner a demandé l'enregistrement de la marque au niveau européen auprès de l'OHMI, l'office chargé de l'enregistrement des marques dans l'Union européenne. Celui-ci lui a été accordé en 2005. La société «Forge de Laguiole», qui avait relancé en 1987 la fabrication du fameux couteau dans le village, a alors demandé l'annulation de la marque, ce qui lui a été accordé en 2011. Gilbert Szajner a alors introduit un recours devant la justice européenne.

«L'usurpateur» privé des couteaux

Mardi, le tribunal de l'UE a indiqué que la protection de la dénomination sociale «Forge de Laguiole s'étendait exclusivement aux activités effectivement exercées par cette société à la date de la demande de la marque Laguiole en 2001». Soulignant qu'avant cette date, «Forge de Laguiole exerçait uniquement des activités dans le secteur de la coutellerie et des couverts ainsi que dans le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le mercredi 22 oct 2014 à 05:09

    Nul n'est prophète en son pays !