La justice européenne confirme les sanctions contre Ianoukovitch

le
0
    BRUXELLES, 15 septembre (Reuters) - Une juridiction 
européenne a confirmé jeudi les sanctions prises par le bloc 
communautaire à l'encontre de l'ancien président ukrainien 
Viktor Ianoukovitch. 
    En fuite depuis 2014, l'ancien chef d'Etat contestait les 
sanctions résultant d'accusations de détournements de fonds et 
malversations financières qui ont abouti au gel de ses avoirs 
détenus dans les banques européennes. 
    "Le Tribunal confirme le gel des fonds imposé durant la 
période allant du 6 mars 2015 au 6 mars 2016", dit la 
juridiction dans un communiqué. L'Union européenne a prolongé 
ces sanctions jusqu'à mars 2017, une mesure également contestée 
par Viktor Ianoukovitch. 
    Il a toutefois eu gain de cause pour les sanctions qui lui 
ont été imposées durant la période allant de mars 2014 à mars 
2015, le Tribunal relevant que l'Union européenne n'avait alors 
pas apporté suffisamment de preuves, fondant sa décision sur un 
courrier adressé par le ministère public ukrainien. 
    Le Conseil européen, qui représente les exécutifs des pays 
membres de l'Union, a ultérieurement apporté les preuves 
nécessaires, dit le Tribunal. 
 
 (Robin Emmott,; Nicolas Delame pour le service français, édité 
par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant