La justice espagnole gèle les avoirs de Rodrigo Rato

le
0

MADRID, 24 septembre (Reuters) - Un tribunal madrilène, en charge de l'enquête visant l'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) Rodrigo Rato soupçonné de fraude fiscale, a ordonné jeudi le gel de ses avoirs afin de couvrir d'éventuels passifs. Le jugement du tribunal impose un gel des biens de Rodrigo Rato estimés à 18 millions d'euros, y compris la retraite que lui verse le FMI, dont le montant n'a pas été dévoilé. Ancien vice-président du gouvernement espagnol et figure de proue du Parti populaire (PP) au pouvoir, le dirigeant a été visé par plusieurs enquêtes judiciaires au cours des dernières années dont une sur ses activités lorsqu'il était président de la banque Bankia BKIA.MC de décembre 2010 à mai 2012. L'enquête pour fraude fiscale et blanchiment d'argent concerne la fortune personnelle de l'homme d'affaires. La Haute Cour d'Espagne s'intéresse également à la régularité de l'introduction en Bourse de la banque en 2011. Bankia avait bénéficié d'un plan de sauvetage public moins d'un an plus tard. Les magistrats tentent en outre de réunir des informations sur un usage présumé frauduleux de cartes de crédit de la banque pour des dépenses personnelles. Rodrigo Rato dément tout comportement répréhensible. (Sarah White; Pierre Sérisier pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant