La justice égyptienne ordonne la libération des fils Moubarak

le
0

LE CAIRE, 22 janvier (Reuters) - Un tribunal égyptien a ordonné jeudi la remise en liberté des deux fils de l'ancien président Hosni Moubarak en attendant leur nouveau procès dans une affaire de détournement de fonds, a annoncé Farid el Deeb, avocat d'Alaa et Gamal Moubarak. Le 13 janvier, la Cour de cassation égyptienne a ordonné dans ce dossier la tenue d'un nouveau procès pour l'ancien "raïs" et ses deux fils. ID:nL6N0US1HB L'ancien président avait été condamné en mai dernier à trois ans de prison pour détournement de fonds publics, de l'argent affecté à la rénovation des palais présidentiels ayant, selon l'accusation, été employé à la rénovation de propriétés familiales. Ses deux fils avaient écopé de quatre ans de prison dans la même affaire. N'étant poursuivis dans aucune autre affaire, ils peuvent être libérés, a poursuivi leur avocat. On ignore pour quel motif le tribunal n'a pas également ordonné la libération d'Hosni Moubarak, âgé de 86 ans. Malade, l'ex-chef de l'Etat purge sa peine dans un hôpital militaire du quartier de Maadi au Caire. Hosni Moubarak n'est plus poursuivi que pour cette affaire de détournement de fonds et pourrait donc, lui aussi, retrouver la liberté, dit-on de sources judiciaires. En novembre dernier, la justice égyptienne a abandonné les charges de complicité de meurtre qui visaient l'ancien président, accusé d'avoir donné ordre de tirer sur les manifestants qui réclamaient son départ en 2011. ID:nL6N0TJ02Y (Ali Abdelaty, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant