La justice d'Amsterdam absout Wilders

le
0
Les propos tenus en 2006 par le leader populiste néerlandais contre l'islam et les musulmans ne constituent pas des incitations à la haine.

Un an après son succès électoral de juin 2010, le populiste Geert Wilders vient de remporter une nouvelle victoire: le tribunal d'Amsterdam a jugé jeudi que ses propos contre l'islam et les musulmans ne constituaient pas des incitations à la haine et à la discrimination. «Vous êtes relaxé de tous les chefs d'accusation», a déclaré le juge en audience publique, suivant en cela les réquisitions du parquet.

Aucun appel ne pouvant être interjeté, ainsi se termine un feuilleton judiciaire commencé en 2009 qui n'aura nullement freiné la carrière politique de l'homme à la chevelure blonde peroxydée. Aux législatives anticipées de juin 2010, son Parti pour la liberté (PVV), est passé de 9 à 24 députés. Devant les chrétiens-démocrates, et pas si loin des libéraux du VVD qui ont obtenu 31 sièges. Depuis lors, le parti de Geert Wilders soutient au Parlement l'alliance minoritaire entre libéraux et chrétiens-démocrates constituée par le premier ministre libéra

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant