La justice américaine souffle le chaud et le froid sur Apple

le
0
La juge californienne Lucy Koh autorise finalement Samsung à vendre sa tablette Galaxy aux États-Unis.

La guerre des procès entre Apple et Samsung n'est pas près de se terminer.

Le coréen vient de marquer un point symbolique: le tribunal de Californie a levé l'interdiction de la commercialisation sa Galaxy Tab 10.1 aux États-Unis. Paradoxalement, cette décision est la suite du verdict du 24 août, condamnant le coréen à verser 1,05 milliard de dollars à Apple pour violation de brevets. Seuls les smartphones sont concernés par cette décision. La juge Lucy Koh a donc décidé d'autoriser Samsung à vendre sa tablette Galaxy Tab 10.1, produit qui était interdit depuis le mois de juin. Depuis lors, Samsung a lancé deux nouvelles tablettes, les Galaxy Tab 2 10.1 et Note 2 qui, elles, sont autorisées.

Pour autant, Apple ne désarme pas et concentre ses attaques sur la gamme de smartphones Galaxy dont le nouveau SIII est un concurrent direct de l'iPhone 5. L'audience concernant ce point est prévue le 6 décembre. Une interdiction serait dramatique pour Samsung, qui se verrait e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant