La justice américaine révèle les détails de l'arrestation de DSK

le
0
Le parquet de New York a publié certaines des conversations de l'ancien patron du FMI avec les policiers dans les heures qui ont suivi son arrestation.

Dominique Strauss-Kahn a invoqué l'immunité diplomatique lors de son arrestation et s'est plaint de ses menottes qui étaient «trop serrées». Sur demande de ses avocats, le procureur leur a remis, comme le veut la loi, les documents relatifs aux circonstances de son arrestation le 14 mai dernier. Certains détails sont anecdotiques, d'autres apportent un nouvel éclairage sur le système judiciaire américain. Il est possible que certains échanges n'aient pas été révélés comme par exemple l'appel à Anne Sinclair qui aurait eu lieu durant cette période allant du 14 mai après-midi au 15 mai au soir.

L'épisode «arrestation» de l'affaire DSK commence donc à 15h29, heure locale, lorsque Dominique Strauss-Kahn appelle le Sofitel depuis l'aéroport JFK au sujet d'un portable qu'il aurait oublié. L'employé lui dit qu'il lui faut dix minutes pour aller vérifier dans la chambre. Quand il le rappelle à 15h42, le détective John Mongiello est présent. DSK s'inquiète car so

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant