La justice américaine enquête sur l'achat d'Autonomy par HP

le
0
La valeur de l'entreprise britannique a été réduite de 8,8 milliards de dollars, après son achat à 10,2 milliards.

Le rachat de l'éditeur britannique de logiciels Autonomy par Hewlett-Packard (HP) pour 10,2 milliards de dollars, en 2011, est-il le plus grand scandale des soixante-dix ans de l'histoire du groupe californien? La question sera longue à trancher. Néanmoins, la lumière sera faite sur ce dossier. Le ministère américain de la Justice a décidé, le 21 novembre, d'ouvrir une enquête sur l'opération financière, a révélé HP dans son rapport annuel. La veille de l'ouverture de l'enquête judiciaire, le groupe américain avait décidé de passer une provision de 8,8 milliards de dollars dans ses comptes, pour réduire la valeur d'Autonomy, négocié 10,2 milliards de dollars, à l'été 2011, entre Léo Apotheker, le patron de HP à l'époque, et Mike Lynch, le PDG d'Autonomy. Le coût global du rachat est, à présent, évalué à 11,1 milliards.

Après avoir conduit de...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant