La justice américaine conteste le rachat de Modelo par InBev

le
0

WASHINGTON (Reuters) - Le département de la Justice américain a engagé une action en justice pour empêcher le rachat par Anheuser-Busch Inbev de la moitié du capital du brasseur mexicain Grupo Modelo qu'il ne détient pas déjà.

L'opération, d'un montant de 20,1 milliards de dollars (14,8 milliards d'euros), nuirait à la concurrence sur le marché américain de la bière, estime le département. AB InBev avait annoncé l'opération en juin dernier.

AB Inbev a l'intention de contester "vigoureusement" cette action en justice, a déclaré le brasseur dans un communiqué, jugeant l'action du département de la justice "incompatible avec le droit, les faits et la réalité du marché".

Grupo Modelo, surtout connu pour sa bière Corona, a de son côté annoncé s'attendre désormais à ce que l'opération ne soit pas finalisée au cours du premier trimestre et ajouté ne pas souhaiter faire d'autre commentaire.

Après cette annonce, AB InBev a clôturé en baisse de 7,79% à la Bourse de Bruxelles, à 63,90 euros - la plus mauvaise performance de l'indice FTSEurofirst 300 - tandis que Modelo cédait 6,76% à Mexico.

A Wall Street, Constellation Brands a plongé de 17,39% à 32,36 dollars. Au terme d'un accord séparé mais lié à la cession, Constellation Brands devait récupérer la distribution de la marque Corona aux Etats-Unis.

Le groupe américain, qui s'est dit déçu de la décision du département de la Justice, ne croit pas lui non plus que la transaction pourra être bouclée au premier trimestre 2013.

AB InBev, qui avait acquis Anheuser Busch en 2008, est de loin le premier brasseur aux Etats-Unis avec 47% du marché. Selon la plainte du département de la Justice, il contrôle déjà 200 marques de bière.

Pour parer à d'éventuelles critiques, AB InBev s'étant entendu pour revendre les 50% de Modelo dans Crown Imports, son distributeur aux Etats-Unis, à Constellation Brands pour 1,85 milliard de dollars. Constellation Brands était déjà le partenaire de Modelo au sein de Crown Imports.

Mais ce geste a été jugé insuffisant par le département américain de la Justice.

"Si ABI détenait et contrôlait 100% de Modelo, ABI pourrait augmenter les prix de la bière pour les consommateurs américains. Cette action en justice cherche à prévenir l'élimination par ABI d'une importante force concurrente, Modelo, de l'industrie de la bière", a déclaré Bill Bar, assistant du procureur général chargé de la concurrence au sein du département de la Justice.

L'accord était aussi critiqué par de petits producteurs qui redoutaient d'avoir plus de difficultés à écouler leurs bières.

Diane Bartz et Martinne Geller, Agathe Machecourt et Véronique Tison pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant