La justice absout le paysan colombien qui avait recueilli le bébé de Clara Rojas

le
0
José Crisanto Gomez s'était vu confier en 2005 par les Farc l'enfant de Clara Rojas, né en captivité. Alors qu'il était accusé de complicité avec la guérilla, la cour suprême lui a rendu son statut de victime.

José Crisanto Gomez a finalement été absous. Ce paysan colombien s'était vu confier un bébé en 2004 par les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc). Il ignorait qu'il s'agissait de l'enfant né en captivité de Clara Rojas, enlevée en compagnie d'Ingrid Betancourt en 2002. La justice le condamne à 33 ans de prison pour rébellion, faux témoignage et enlèvement. La Cour suprême a finalement estimé lundi ne pas disposer de suffisamment de preuves contre lui. Sous la menace, le paysan n'avait «pas d'autre alternative que d'obéir» aux Farc, ont estimé les juges.

José Crisanto Gomez vivait comme beaucoup de Colombiens dans une zone contrôlée par les Farc, en pleine forêt amazonienne. Il survit tant bien que mal avec sa femme et ses cinq enfants ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant