La justice a été saisie

le
0

Dix mois après la mort de Jules Bianchi, sa famille a pris la décision de saisir la justice dans le but de trouver d’éventuels responsables au décès du pilote.

C’était le 5 octobre 2014. Sur la piste détrempée du circuit de Suzuka (Japon), Jules Bianchi percutait à pleine vitesse la dépanneuse qui évacuait alors la voiture d’Adrian Sutil. Inconscient, le Français est décédé le 17 juillet dernier à Nice. Selon la BBC, la famille Bianchi a décidé de saisir la justice. « La mort de Jules était évitable. Il y a eu des erreurs dans la planification et l’organisation de la course, qui s’est déroulée dans des conditions dangereuses, pendant la saison des typhons au Japon », s’est justifié son avocat, Julian Chamberlayne. Alors que la FIA avait diligenté une enquête, la famille de Jules Bianchi a été surprise d’apprendre que les conclusions de celle-ci rendaient le pilote responsable de son accident. « Cette procédure judiciaire a pour but de faire parler tous ceux qui sont impliqués dans cet accident et qui, si des erreurs ont été commises, ils en portent la responsabilité », a poursuivi Julian Chamberlayne. La famille Bianchi a également créé mercredi la Jules Bianchi Society. Les fonds récoltés seront pour les jeunes pilotes de karting (8-13 ans) afin de les aider à rejoindre un jour la F1. En attendant, c’est une longue procédure judiciaire qui attend la famille du pilote…
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant