La journée burkini fait des vagues

le
2
La journée burkini fait des vagues
La journée burkini fait des vagues

C'est un événement privé sur la commune des Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône) qui fait des vagues, jusqu'à « choquer » le maire qui en demande l'interdiction. Le mois prochain, le centre aquatique Speedwater Park sera privatisé, une journée durant, par une association accueillant des femmes autorisées à nager en burkini, une tenue de bain islamique couvrant le corps de la tête aux chevilles.

Smile 13, « association culturelle, sportive et d'entraide pour femmes et enfants », invite la clientèle à respecter l'awra ( dans l'islam, parties du corps à ne pas montrer par pudeur) et donc à « ne pas venir en deux-pièces ». Sur le flyer, il est indiqué que le corps doit être couvert « de la poitrine aux genoux ». « Le minimum est un maillot une pièce avec paréo ou short-caleçon », précise le document. Les garçons jusqu'à 10 ans sont acceptés mais pas les hommes. Cette manifestation dans un lieu privé n'a, a priori, rien d'illégal. Mais elle a provoqué hier une levée de boucliers, alimentée essentiellement par des élus les Républicains et Front national. Valérie Boyer, députée LR des Bouches-du-Rhône, y voit « un enfermement social » : « Ce type d'événement ne va pas dans le sens des lois de la République, de l'égalité hommes-femmes. Ce qui me choque, c'est qu'on dise à des femmes qu'il faut qu'elles se couvrent, sinon elles sont impudiques. »

Un arrêté d'interdiction en projet

Pour Stéphane Ravier, sénateur-maire FN des XIIIe et XIVe arrondissements de Marseille, « cette journée islamique démontre » qu'un « certain nombre de musulmans se coupent volontairement de notre modèle républicain ».

Face aux risques de débordements, Michel Amiel, sénateur-maire sans étiquette (mais de sensibilité de gauche) des Pennes-Mirabeau ne veut pas de cette manifestation dans sa ville. « Je vais prendre un arrêté municipal l'interdisant au motif qu'il est susceptible de troubles à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • imozen il y a 4 mois

    En l'occurence, le parc avait été entièrement loué pour cette journée privée. Libre à l'association SMILE 13 de faire ce qu'elle veut.

  • bobded il y a 4 mois

    quel décadence