La journaliste Édith Bouvier a raconté sa «grande évasion» au Figaro

le
0
Le récit des journalistes Édith Bouvier et William Daniels est digne d'un roman d'aventures. Retrouvez-le en intégralité dans Le Figaro daté du 3 mars.

Après plus de cinq jours d'une équipée semée d'embûches, une exfiltration très compliquée et avant leur retour sur le sol français, Edith Bouvier et William Daniels sont arrivés jeudi soir à Beyrouth, quelques heures après avoir franchi la frontière libanaise.

Depuis la chambre d'Edith à l'Hôtel-Dieu, le grand hôpital de Beyrouth, les deux journalistes du Figaro ont raconté leur périple à notre envoyé spécial à Beyrouth, Adrien Jeaulmes. Leur récit est digne d'un roman d'aventures. Il est aussi un hommage aux insurgés de l'Armée Syrienne Libre, qui les ont soignés, protégés et transportés, souvent au péril de leur vie, sous les obus et à travers les lignes de l'armée gouvernementale qui assiégeait la ville.

De leur entrée en Syrie grâce aux réseaux de l'Armée syrienne libre à l'explosion qui l'a gravement blessée à la jambe, de l'intervention d'un jeune Syrien qui lui a sans doute sauvé la vie aux diverses tentatives d'évacuation, Édith raconte

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant